Tête la première






















S'asseoir au centre de l'action et du calendrier
Oublier un temps
Le confort mou des tâches
Oublier si profond que s'effacerait l'air
Que l'on se donnerait si l'on avait des dents
Plein la bouche
Et un sourire laqué

 Vers la tyrannie du bonheur, refuser
De glisser
Contempler sans ciller l'immense abîme
De nos ambiguïtés
Et les traces grasses laissées sur le sol de nos rêves
L'Idéal. L'Idéal
Résistance de l'acier aux intempéries des artifices

D'abord penser
Et puis penser
Pour vivre des vies d'abord les regarder
S'entendre s'étendre
S'observer danser
Convier la pensée au banquet
Les convives un peu lointains
Les amitiés précaires
 
Penser au loin et penser trop
Pour se défaire
Regarder vers les sud possibles
Et les routes que tracent les avions
Dans un départ comme la seule maison
Où l'on a plaisir à rentrer 








Juillet 2016