Lire







Je plonge en apnée dans le chambardement des lettres
Tente d'atteindre l'incorruptible
Page après page, l'apparition
La baie du livre grande ouverte éclairant les tréfonds
La pensée métallique des experts, les poignets fragiles des poètes
Tissant de leurs lignes de force un filet de sûreté
Pour m'ériger mieux, un peu plus me tendre dans le temps

Mon crâne est poreux, mes mains moites
Mes efforts pour rejoindre la digue des certitudes, épuisants
Chaque trace incandescente de vérité libère son gaz analgésiant puis s'estompe
Engloutie sous l'ombre sans nuance de son envers
Les phrases s'effacent en glissant, les points se suspendent 
Chaque style dessine, cernant ma perplexité, un cercle
J'y tourne

L'impact sur le doute de ce savoir fuyant
Je l'ignore
Je jalonne mes dérives confuses de traits d'esprit qui se dérobent
De balises bleutées qui disparaissent au soir
Avec le désespoir muet des condamnés
Sur le radeau des livres
J'enfonce les griffes de mon besoin d'entendre
Retour du phénix sur les précipices brûlants 
Derrière mes lèvres closes




Août 2015