Veuvage
















L'homme m'a absorbé dans son absence
J’égrène l'improbable
Mon oreille s'est fendue sous le coup d'un manque sec
Expulsés
L'ailleurs. La voix . Le sol abrupt. L'odeur

 Le conte des Disparitions restera sans image
L'enveloppe des fusions, illisible
Les hoquets des organes assiégés
Étranglés d'un volte-face de la main

Tout ce que je peine à croire
Mais qui effleurait donc mon point nadiral
Usant jusqu'à l'ignorer
La chance de m'entendre pleurer
Le long des interstices de son silence ?






Décembre 2013